wpid-picsart_1430639439528.jpg

L’expérience de Christchurch aujourd’hui  (après le tremblement de terre du Népal) est quelque chose de tout à  fait bouleversant. 
En arrivant de l’aéroport on traverse des quartiers très résidentiels et un immense parc aux couleurs automnales . Et puis brutalement on se trouve face à  d’immenses espaces vides et à  des champs de ruines surmontés de grues et de nouvelles constructions qui sortent de terre sans lien les unes avec les autres.
4 ans après le tremblement de terre de 2011 la ville se reconstruit peu à  peu sans que l’on puisse avoir une idée de ce qu’elle était auparavant. La cathédrale à  moitié détruite semble être un des seuls bâtiments qui sera restauré,  tout l’ancien centre ville a disparu.
Un peu plus loin un artiste à exposé  en plein champ 185 sièges peints en blanc symbolisant les 185 morts du tremblement de terre.
Quelques lieux de vie ont été rénovés avec des façades de style victorien et puis, surprise, un quartier entier à été construit avec des containers; c’est là que se presse la foule dans les magasins, c’est là que l’on fait la queue devant les food truck et les restaurants de plein air en écoutant les musiciens de rue, c’est là que la vie à repris.

Laisser un commentaire